- Bonne fête aux Aymar
M'inscrire| Me connecter| ? Visite guidée
375 991 482 868 calories brûlées | 2 709 457 inscrites
achetez le livre

Accueil   >  Savoir Manger  >  produits diététiques  >  produits diets minceur

produits diets minceur

Les substituts de repas

Les substituts de repas sont à mettre à part, car ils font l’objet d’une réglementation particulière. En effet, la dénomination "substitut de repas" est réservée aux produits alimentaires utilisés dans le cadre d’un régime amaigrissant et visant à remplacer la totalité de la ration alimentaire quotidienne (pour un régime de 800 à 1 200 kcal) ou la totalité d’un repas. Les substituts de repas pour régime amaigrissant garantissent un haut niveau de qualité nutritionnelle et apportent grâce à leur composition équilibrée une sécurité accrue aux régimes. Même si, dans le passé, aux États-Unis, plusieurs personnes sont décédées des suites de la consommation de substituts de repas déséquilibrés avec notamment des apports en protéines de mauvaise qualité et plus spécifiquement de mauvaise valeur biologique, ceci ne peut plus arriver aujourd’hui si l’achat des protéines se fait par des voies de commercialisation légales (pharmacie, maison diététique, ou même par Internet à condition de vérifier que les produits ont obtenu un visa du ministère de la Santé en autorisant la vente au grand public).

La réglementation européenne offre certaines garanties. Les substituts doivent apporter 200 kcal à 400 kcal par repas, de manière à pouvoir respecter un régime quotidien de 800 kcal à 1 200 kcal, ils doivent contenir suffisamment de protéines de qualité, limiter l’apport lipidique, tout en garantissant un apport minimal en acides gras essentiels, fournir des glucides et prévenir les risques de carence en garantissant, par repas, au moins 30 % des apports nutritionnels de référence pour 12 vitamines et 11 minéraux. De plus, il est à rappeler que les aliments pour régime amaigrissant sont également soumis aux règles générales de protection de la santé publique édictées par l’Union européenne pour les aliments. Comme pour tous les aliments, l’étiquetage des substituts de repas doit comporter : une dénomination de vente, une date limite d’utilisation optimale et un lot de fabrication, la quantité nette vendue, la liste complète des ingrédients par ordre d’importance, la raison sociale et l’adresse de l’opérateur économique. Il est important de respecter le mode d’emploi et les conseils d’utilisation.

De même, plusieurs mentions doivent impérativement être présentes. Une mention indiquant qu’il importe de suivre le mode d’emploi est obligatoirement déposée sur le paquet. Il faut vérifier que celui-ci est bien présent. Dans le cas contraire, il est préférable de rendre la boîte. Une mention indiquant qu’il est important de maintenir un apport quotidien suffisant en liquide est obligatoire. Plus les régimes sont restrictifs, plus l’organisme produit de déchets, plus il est nécessaire de boire pour éliminer ceux-ci. Si un produit apporte plus de 20 g de polyols pour 100 g, une mention doit indiquer qu’il comporte un risque
d’effet laxatif. Enfin, doit également figurer la mention indiquant que l’effet souhaité (amaigrissant) n’est obtenu que si le substitut de repas est accompagné d’un régime hypocalorique et complété par d’autres aliments.
De plus, les fabricants proposent généralement des exemples de menus quotidiens équilibrés, combinant substituts de repas et repas à base d’aliments courants, établis avec l’aide de nutritionnistes ou de diététiciennes. Les propositions de menus aident à passer progressivement d’un régime strict à une alimentation normale, tout en maintenant l’équilibre nutritionnel. Cette phase de réalimentation est capitale pour éviter de regrossir. Mais elle est très difficile à réaliser car elle nécessite un contrôle précis de son alimentation en toutes circonstances.

Les substituts de repas sont généralement utilisés de trois manières successives ou indépendantes :
- La première phase d’attaque vise à marquer une rupture avec les pratiques alimentaires du passé. Dans cette phase, le consommateur utilisera les substituts de repas de façon quasi majoritaire ; cette phase est généralement de courte durée compte tenu de la lassitude alimentaire qu’elle engendre ;
- La deuxième phase d’entretien consiste à utiliser les substituts de repas dans le cadre d’une alimentation variée, d’ailleurs généralement suggérée par les fabricants. Leur usage visera à faciliter la bonne couverture
des besoins nutritionnels ;
- La troisième phase, dite de contrôle du poids, correspond à un usage intermittent de substituts. Ils sont utilisés pour compenser les excès que le consommateur estime avoir fait.
L’utilisation fréquente de substituts de repas pour maigrir peut engendrer de manière aisée des reprises de poids, c’est le phénomène de Yo-Yo, favorisant le surpoids et l’obésité. Ils sont donc à utiliser avec beaucoup de précautions et sous surveillance médicale. De toute façon, une bonne hygiène de vie vaut mieux que des régimes toujours difficiles à respecter.
Les substituts de repas sont le plus souvent enrichis en protéines d’origine végétale et/ou en protéines de lait, pour éviter la fonte musculaire et apporter la satiété malgré un faible apport calorique. Ils sont aussi enrichis en vitamines et en minéraux pour obtenir un produit le plus complet possible. L’objectif de ces produits est de rassasier les consommateurs avec le moins de calories possible. Toutefois, ils ont aussi la possibilité de consommer des barres hyperprotidiques en cas de fringale entre les repas.
Voici quelques exemples de plats salés, de plats sucrés, de boissons et de barres sucrées…

Plats salés

L’offre est assez restreinte. On trouve surtout des potages et des purées de légumes, quelques plats à base de pâtes ou sous forme de salade. Les plats proposés pour un repas devraient contenir environ 20 g de protéines, si l’on considère qu’il s’agit de substituer un repas par ce type de produit. Il existe une nette amélioration de l’offre par rapport à la dernière édition et nous avons dénombré sept de ces plats au lieu de trois.

Desserts

Il faut différencier les entremets (peu caloriques, autour de 70 kcal et qui peuvent venir compléter un substitut salé) des crèmes (qui fournissent une quantité non négligeable de sucre et notamment de sucres ajoutés et qui sont beaucoup plus caloriques). Ces crèmes remplacent le plat principal tout en ayant une valeur calorique insuffisante. Il faut les compléter avec du fromage blanc maigre. Elles sont toutes sources de protéines indispensables au maintien de la masse musculaire et à la satiété lors de la pratique de ce type de régime, cependant sans atteindre les 20 g de protéines souhaitées pour un vrai repas. Enfin, elles sont enrichies en vitamines et minéraux. Pensez à bien vérifier qu’elles soient toutes enrichies en fer.
N’hésitez pas non plus à vous reporter aux conseils de consommation indiqués sur les produits ou à contacter leurs diététiciennes.

Boissons

Le nombre de boissons a beaucoup augmenté et leur moyenne calorique aussi puisque nous sommes passés en deux ans de 143 kcal à 213 kcal. Pour une fois, on peut dire que cette augmentation est salutaire car n’oublions pas que ces boissons sont destinées à remplacer un repas.
Globalement riches en protéines et en glucides avec du sucre ajouté et éventuellement de l’édulcorant, certaines boissons sont plus riches en sucre ajouté que d’autres tandis que leur apport en protéines reste faible pour un substitut de repas. Choisissez les produits les plus riches en protéines. Mêmes remarques que pour les crèmes et les plats salés, pensez à compléter avec un yaourt et un fruit.

Barres sucrées

La moyenne calorique de ces barres est passée de 121 à 240 kcal. La quantité de protéines a ainsi augmenté et c’est une bonne chose pour diminuer la sensation de faim et limiter le grignotage. Elles sont à utiliser comme les plats salés et crèmes sucrées, c’est-à-dire en remplacement d’un repas. Attention, certaines sont relativement riches en sucre ajouté, dirigez-vous plutôt vers celles apportant moins de 20 % de sucre ajouté et préférez les plus riches en protéines. Veillez également à bien respecter les consignes d’utilisation.
Nous ne le répéterons jamais assez, les substituts de repas ne doivent pas être utilisés exclusivement et de manière prolongée. Ils sont bien sûr efficaces pour maigrir, comme toute restriction alimentaire, mais ne peuvent assurer seuls la stabilité du nouveau poids acquis après amaigrissement.

En-cas

Dans cette catégorie, nous ne retrouvons plus que des barres-biscuits. Nous n’avons pas retrouvé les produits des années passées comme des boissons, des crèmes sucrées…
Nous avons décidé de classer ces produits à part car leur apport calorique trop faible ne permet pas de les substituer à un repas entier. Ils portent souvent la dénomination « hyperprotéinés » ou « en-cas hypocaloriques ». Seuls certains produits sont très peu caloriques mais attention certains sont particulièrement riches en glucides.
L’utilisation de ces produits n’est pas clairement définie, de multiples confusions peuvent se présenter à l’esprit du consommateur et une mauvaise utilisation peut facilement être à l’origine de déséquilibres alimentaires. Demandez conseil à une diététicienne ou à votre médecin pour les utiliser en harmonie avec votre alimentation quotidienne.

Source : Savoir Manger : le guide des aliments 2008-2009 de Jean-Michel Cohen & Patrick Sérog.

top 3 des corps gras

Barres repas chocolat
marqueCarrefour Agirappréciation :
type : Substituts de repascommenté :  0 fois
voir la fiche     commenter
Biscuits croustillant chocolat (réponse glycémique basse) -Objectif Santé - GlucoRegul
marqueGerbléappréciation :
type : Teneur réduite en sucrecommenté :  0 fois
voir la fiche     commenter
Biscuits Karélia sans sucre saveur abricot
marqueClara Senterappréciation :
type : Teneur réduite en sucrecommenté :  0 fois
voir la fiche     commenter

recommander cette page :


quizz
Connaissez-vous les aliments qui mettent de bonne humeur ?
note : +48 (fait 1524 fois)
score moyen : 62,01 %

1. Certains glucides mettent de bonne humeur, mais lesquels :

Ceux qui ont un index glycémique élevé
Ceux qui ont un index glycémique modéré
Ceux qui ont un index glycémique bas
le sondage du moment

Combien d'heures dormez-vous en moyenne par nuit ?

Moins de 7h
Entre 7h et 9h
Entre 9h et 11h
Plus de 11h
Ne se prononce pas


Aujourdhui.com en 1 clic !
Service Diététique
"Delphine Michel, la responsable
des diététiciennes."
Service Client
"Jean-Michel Berille, le responsable
des télé-conseillers."
ils ont réussi leur régime et cela les rend heureux
- Méthode Savoir Maigrir

ACCUEIL
  • Accueil

COACHING
  • Menus régime
  • Liste de courses
  • Suivi des mensurations
  • Réglette de régime
  • Exercices physiques
  • Compteur de calories
  • Calcul poids idéal
  • Calcul IMC
  • Courbe de poids
  • Calcul IMG
  • Grossesse mois par mois
PREMIUM
  • Régime Savoir Maigrir
  • Méthode Montignac
  • Méthode MentalSlim
  • Méthode Slim Data
  • Méthodes Naturelles
  • Méthode Chrono-Géno-Nutrition
  • Coaching Grossesse

FORUM PREMIUM
  • Forum Savoir Maigrir
  • Forum Montignac
  • Forum MentalSlim
  • Forum SLIM data
COMMUNAUTÉ
  • Groupes
  • Blogs
  • Rencontres
  • Bons plans
  • Témoignages
  • Quiz
  • Photos

FORUM
  • Forum minceur
  • Forum cuisine
  • Forum grossesse
  • Forum maman bébé
  • Forum psycho
  • Forum forme santé
  • Forum beauté
  • Forum communauté

RUBRIQUES

  • Minceur
  • Nutrition
  • Cuisine
  • Psycho & tests
  • Forme & santé
  • Grossesse
  • Maman & bébé
  • Beauté

DOSSIERS
  • Dossiers minceur
  • Dossiers nutrition
  • Dossiers psycho
  • Dossiers forme & santé
  • Dossiers grossesse
  • Dossiers maman bébé
  • Dossiers beauté
GUIDES
  • Produits minceur
  • Régime minceur
  • Appareils minceur
  • Thèmes de cuisine
  • Prénoms
  • Maternités
  • Tests grossesse
  • Professionnels psy

PLUS
  • Jeux
  • Infos
  • Astro
  • Shopping

Publicité